shooting video d'un produit pour e-commerce
octobre 27, 2021

Est-il possible de faire de belles photos de produit sans l’aide d’un pro ?

Par admin

En e-commerce ou pour du documentaire, les packshots sont de loin, les éléments les plus représentatifs de vos produits. C’est d’ailleurs pour cette raison, qu’on recommande souvent d’en confier la réalisation à des professionnels. Est-il possible de les faire soi-même ? Bien sûr, mais cela nécessite un minimum de précautions.

Un secret : la photo de produit possède une caractéristique unique. Cette particularité fait qu’il est possible d’obtenir un résultat pro.. sans gros investissement ni même compétences approfondies. Voilà pourquoi c’est possible et comment faire.

Différence de prix entre du matériel pro et amateur

Avant d’entrer dans le vif du sujet, une considération sur le prix du matériel pro.

La qualité d’une vidéo  ou d’une photo dépend en grande partie du prix du matériel dans lequel on a investi. La différence de tarif est très importante entre du matériel amateur correct et du véritable matériel professionnel.

Amateur Pro
Camera HD 300 € 2 500 €
Eclairage 100 € 500 €
Post-production 100 € 300 €
Drone 500 € 2 000 €

Nous n’évoquons même pas ici les autres accessoires indispensables tels que des filtres ND ou des licences de pilotage pour le drone qui s’ajoutent à la facture finale.

Recourir à un professionnel dispense de devoir acheter ce matériel et surtout d’apprendre à s’en servir.

Comment obtenir un résultat pro.. sans investir ni suivre une longue formation ?

Devenir un professionnel de l’image requiert de nombreuses années d’études et à minima un BTS.

Vous pouvez toutefois réaliser des clichés de qualité professionnelle en suivant les bons tutoriels en ligne. En effet, il existe une différence fondamentale entre la photo de produit et la photo en général.. et cette différence est colossale.

Elle tient en une phrase : pour faire une photo de produit, vous pouvez contrôler tous les paramètres et les reproduire à l’identique photo après photo.

Pour une photo classique, par exemple un portrait en extérieur, vous devez maitriser plusieurs paramètres : luminosité de la scène, soleil, humeur du sujet, son charisme et son sourire, l’environnement, l’arrière-plan… C’ets compliqué et ça demande une longue expérience.

Pour de la photo en studio de produits, vous maîtrisez tous les paramètres :

  • fond toujours blanc
  • éclairage toujours identique
  • produit généralement similaire
  • position de l’appareil photo toujours identique
  • retouche en post-prod toujours identiques

En un mot, vous faite toujours la même chose.

Il suffit donc de maitriser ces quelques gestes pour obtenir un résultats pro sans expérience particulière.

Vous pouvez par exemple utiliser un caisson photo pour avoir toujours la même lumière et toujours le même fond.

En tout et pour tout, 5 accessoires suffisent pour faire de la photo de produit.

Préparation de votre séance photo

Passons à la prise de vue à proprement parler.

Cette étape est importante pour identifier les petites imperfections susceptibles d’altérer la qualité de votre packshot. Vous devrez procéder à une vérification minutieuse des produits, à la recherche des détails susceptibles de faire la différence. Le packshot représente le seul élément d’appréciation de votre produit.

Le client ne vous accordera pas une deuxième chance pour faire bonne impression. Il vous jugera sur la base des photos que vous lui auriez présentées. Si vos produits portent des étiquettes de prix ou des autocollants, vous devrez les enlever ou les cacher. Si certains produits doivent être placés sur des modèles ou des mannequins, assurez-vous qu’ils le soient correctement. N’hésitez pas à employer des épingles ou du scotch au besoin, afin de les ajuster convenablement.

Vous devrez également faire attention à l’environnement de la prise de vue. Mettez une croix sur les accessoires inutiles et les décorations clinquantes. Les meilleurs rendus s’obtiennent souvent sur des fonds unis, car ils valorisent mieux le produit tout en maintenant l’attention de l’internaute.

Pour quel type de lumière faut-il opter ?

Oubliez les investissements colossaux dans des studios hollywoodiens ou dans des jeux de lumière époustouflants. Les meilleures photos s’obtiennent avec la lumière naturelle du dehors. Vous pouvez planifier vos séances aux matins avant 10 h ou aux soirs dans les alentours de 17 h. Mettez également une croix sur les effets spéciaux comme les ombres portées. Autrement, vos packshots sembleront alourdis.

Choix de la caméra

L’idéal, c’est de disposer d’un appareil photo spécialement dédié aux shootings. Vous aurez ainsi plus de liberté dans la manipulation de l’objectif. Ce dernier devra être de type macro pour les petits articles et grand-angle pour les images de produits mis en scène. A défaut d’un appareil photo spécialisé, vous pouvez utiliser votre smartphone en prenant soin de désactiver le flash et les filtres prédéfinis. Ces facteurs sont susceptibles d’altérer la qualité des packshots. Inutile de préciser que votre smartphone devra disposer d’une grande résolution.

Plus de stabilité avec les trépieds

Les trépieds vous garantissent des images plus claires, plus cohérentes et plus professionnelles. Ils suppriment les risques d’obtention de photos floues. Si vous ne disposez pas de trépied, trouvez un moyen pour stabiliser l’appareil photo. Vous pourrez par exemple le placer sur une surface surélevée et immobile tel qu’une table, une pile de livres ou une chaise.

Le retouche photo pour corriger les imperfections persistantes

Les pros le savent, on obtient rarement des packshots parfaits dès leur sortie de l’appareil photo. Il faut souvent procéder à des retouches dans des logiciels comme Photoshop et Lightroom pour apporter plus de netteté et plus d’esthétique aux photos. Les imperfections les plus fréquentes concernent l’éclaircissement des arrière-plans et la suppression des ombres afin de mieux faire ressortir le produit. Il n’est donc pas question de surcharge ici. Votre packshot doit paraître naturel aux yeux de l’internaute. Autrement, vous susciterez plutôt un manque de confiance de sa part.